La vague de nettoyage énergétique actuelle, cette bénédiction – 2ème partie

Suite à mon dernier article sur la vague de nettoyage énergétique actuelle (article publié dans La Presse Galactique 😀 voici le lien : http://lapressegalactique.com/2016/03/03/la-vague-de-nettoyage-energetique-actuelle-cette-benediction/ ), d’autres prises de conscience se sont présentées à moi, d’autres ressentis ont été conscientisés. Je vous les partage aujourd’hui, le précédent article me laissant un goût d’inachevé.

Si le nettoyage actuel nous permettra de guider l’Humanité (nous, travailleurs de lumière) vers leur Libération, il a également une autre fonction.

Cette puissante vague de nettoyage nous pousse en effet, avec cette sensation que le temps s’accélère et que les choses se précipitent, à quitter au plus vite notre vision humaine des choses. Si avant, ce que j’appelle « l’Univers » nous permettait quelques largesses, c’est aujourd’hui terminé. La moindre sortie de route, le moindre écart, et le retour de bâton est immédiat. Quand une formule 1 sort de la piste, elle finit sur les graviers ! Et bien pour nous c’est exactement pareil.

La Vie nous secoue tant et si bien que tout ce que nous croyions vrai, toutes nos certitudes tombent à l’eau. Notre écorce tombe, et c’est un processus qui peut être douloureux si le mental fait résistance. C’est un DÉNUEMENT total qui nous est demandé. Par dénuement, j’entends la dépossession vitesse grand V des repères de notre mental (croyances, vérités, identité, etc) et l’ouverture de notre cœur au Divin. Mécanismes de défense, protection… Tout ce que nous avons érigé par le passé afin de protéger notre cœur ne nous est plus permis. Ce cœur si vulnérable, il nous est demandé de l’ouvrir tout grand, dans un lâcher-prise total.

Pour résumer, je dirais que la Vie nous demande d’accepter ce dénuement total de notre moi humain, de nous y sentir à l’aise et surtout, d’éprouver de la GRATITUDE pour cela.

Cette gratitude si importante en ce moment, car elle signifie que votre mental a lâché, et que vous acceptez l’incertitude, que vous acceptez de ne pas saisir le sens des événements, tout en évoluant avec fluidité dans l’instant présent. Cette gratitude, ce symptôme qui montre la non-résistance du peu d’ego qu’on nous laisse 😉 et l’ouverture à l’Amour.

La Vie nous demande de quitter notre vision humaine des choses pour enfin embrasser la PERSPECTIVE DIVINE.

Forcément, soucieux de notre protection et tourné vers le passé de par sa nature de machine à catégoriser, votre mental a peur. Bigrement peur ! Il risque d’entrer en résistance, et peut-être vivez-vous certains des symptômes suivants : sur-efficience mentale, maux de tête, somatisations, crispations, tensions, etc…

En ce moment, tout ce qui est de l’ordre de la pensée (perspective humaine) traduit une volonté de figer, d’extraire le nectar de l’instant présent pour en faire une vérité, s’y identifier, le transformer en croyance en rempart contre les peurs. En ce moment, seule l’expression du ressenti (sans s’y attacher) permettra de se sortir dans trop de « bleus » de cette phase radicale de dénuement et de sortie de perspective humaine. Ressenti qui est par nature fluide, impermanent, seulement valable dans l’instant, dans l’espace-temps dans lequel il est expérimenté.

J’ai vu il y a quelques temps un film qui m’a énormément marqué, Flight, avec Denzel Washington. L’histoire d’un pilote de ligne, Whip, toxicomane et alcoolique qui suite au crash de l’avion qu’il pilotait, se retrouve poursuivit en justice. Tout au long de l’histoire, il tente de défendre une version erronée de ce qu’il s’est passé, pressé par son syndicat et ses quelques amis. Tout au long du film, nous voyons sa longue descente aux enfers.

Et puis, lors de l’audience qui déterminera si son taux d’alcool et de stupéfiants au moment du crash a été oui ou non responsable du crash de l’avion, Whip finit par craquer, et avoue tout devant la cour médusée.

S’enchaîne une scène où nous comprenons que Whip a été incarcéré, et où devant un groupe de prisonnier, il raconte son histoire, ses prises de conscience. C’est vraiment cette scène qui m’a tellement parlé, car c’est lors de sa dernière phrase que j’ai compris toute l’essence du film :

« Cela va peut-être paraître bizarre de dire cela dans ce lieu [il est en prison], mais, pour la première fois de ma vie, je suis libre ».

Si je vous parle de ce film dans cet article, c’est parce que c’est tout à fait cela dont il s’agit. Cet homme, qui a tout perdu (sa femme, sa liberté physique, sa crédibilité, son métier, etc) touche du doigt la Liberté, la VRAIE Liberté. C’est exactement ce qui se passe en ce moment.

Auparavant, nous avions tout un tas de choses à défendre :

  • notre cœur, si durement éprouvé depuis notre naissance,
  • nos croyances, seuls repères de vérité érigés par notre mental,
  • notre identité, socle sur lequel nous avons bâti notre conscience de nous-même,
  • notre masque social, qui permet ce jeu de donnant-donnant dans nos relations (je suis comme tu veux que je sois, alors je récolte ton amour)
  • etc…

Quand nous avons des choses à défendre, nous ne sommes pas libres. Dès que quelque chose (un événement, une parole, une relation) menace ces « biens », nous entrons en réaction, par peur de perdre ce que nous pensons être nous (et nous sommes donc dans une perspective complètement humaine).

Mais, une fois dépossédés de tout, une fois que tout vous a été enlevé, retiré, ôté… Qu’avez-vous à défendre ?

RIEN. Rien du tout.

Et, comme une douce brise, vous vous rendez compte que cette dépossession de votre moi humain balaie la peur, avec une telle tranquillité… C’est l’image de Bruce Wayne dans Batman Begins, quand entouré d’une nuée de chauve-souris dans la Bat-Cave, il se relève, et finit par se tenir debout, totalement serein.

Et c’est à ce moment-là, et à ce moment-là uniquement, que vous touchez quelque chose du doigt, quelque chose à quoi nous aspirons tous, ce quelque chose qui berce notre âme et inspire les chanteurs : LA LIBERTÉ. Libre d’être qui vous êtes, libre de cette perspective humaine limitante. Une fois que vous vous abandonnez au nettoyage actuel, une fois que vous lâchez-prise et que vous laissez mourir ce qui doit mourir, votre âme est libre, enfin.

Tous ces biens, toutes ces croyances, tous ces errements du mental étaient en fait des entraves, des entraves que vous vous étiez vous-mêmes passées, dans un souci de protection de ce vous avez cru un temps être vous. Hors aujourd’hui, ces mécanismes ne sont plus valables. Ils ont été nécessaires un temps oui, mais il est maintenant l’heure de vous en débarrasser. Une fois que la guerre est finie, le guerrier enlève son armure.

Comprenez-vous pourquoi, si « pénible » soit-elle, ce qui se passe en ce moment est une bénédiction ? Celui qui a mal et qui se fait ballotter n’est que votre mental. Votre âme elle, attend ce jour depuis bien longtemps ! Et aujourd’hui, alors que le printemps arrive, il est temps.

Ballottage, j’en ai parlé dans la première partie de l’article, au niveau de vos énergies. Ces différentes énergies, ces différentes « facettes » de vous qui une fois réunifiées, composent la totalité de votre Être.

Imaginez qu’en ce moment, votre croissance « énergétique » ressemble un peu à celle du corps d’un adolescent. La croissance des différentes parties du corps ne se fait pas de façon homogène : on commence par avoir des bras trop longs, et puis on pousse tout en longueur, avant que le corps ne vienne s’étoffer et prendre un peu « de la charpente ».

Pour les différentes énergies qui composent votre être, c’est un peu pareil. Un jour vous allez vous sentir pur amour, pure lumière. Et puis le lendemain, (ou même quelques heures, en ce moment la transformation est telle !), c’est une énergie d’action qui viendra vous visiter et vous imprégner. Le lendemain encore, vous pourrez par exemple vous sentir très calme, très détaché, un peu comme flottant dans du coton, loin de toute préoccupation. Vos énergies vivent leur croissance, chacune leur tour. Chacune, les unes après les autres, gagne quelques points. Et puis c’est au tour d’une autre, et puis celle qui vient de progresser peut revenir, etc…

Ne figez rien, laissez faire. Je soupçonne la Vie de tout changer très rapidement pour nous  dissuader de nous accrocher à quoi que ce soit, nous rendant bien compte que ce qui était vrai la veille ne l’est peut-être plus aujourd’hui, nous plongeant dans l’illusion de tout perdre, alors qu’en vérité nous allons bientôt « tout gagner ».

Je vais conclure cet article, avec le remix d’une phrase bien connue de Socrate :

« Je sais que je ne sais rien, et même cela est incertain » .

Bon mois de mars à tous, accrochez-vous, et savourez le printemps qui arrive 🙂

Je dédie cet article à une personne très chère, sans qui il n’aurait pas été possible ❤


Texte personnel, toute reproduction interdite sans autorisation préalable et citation de l’auteure
Publicités

Une réflexion sur “La vague de nettoyage énergétique actuelle, cette bénédiction – 2ème partie

  1. Bonjour Caroline Brave

    Il y a quelques semaines je suis tombée par hasard (sourire) sur votre espace internet, mais hors des réseaux dits sociaux…

    Aujourd’hui je suis autorisée à uniquement prendre contact.

    Je suis en accord harmonique avec ce que je ressens émanant de votre lieu…

    J’ajouterai une seule chose: combien nous avons tous confondu l’ego et le mental! Combien cela nous arrangeait! Combien ils l’ont tous souhaité et orchestré (ce « ils » correspondant à votre « on », mais tellement plus).

    Cf. par ex: ‘Les voies de la petite voix’
    http://www.la-vie-providence.com/article-6619018.html

    A bientôt… peut-être!

    Luce

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s